A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Et voici le FAP pour les moteurs à essence

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le filtre à particules va bien arriver sur les moteurs à essence. Mercedes a été le premier constructeur à l’annoncer. Le FAP a été testé sur une S500 pendant deux ans, avec des résultats environnementaux positifs. La Classe S va en bénéficier dès l’année prochaine, à l’occasion de son restylage. Ce sera ensuite le tour à d’autres modèles d’être équipés de ce filtre, sachant que Mercedes veut déployer massivement cet équipement.

Ce n’est pas une initiative isolée, puisque Volkswagen prévoit d’en faire de même. LeTiguan sera l’un des premiers modèles de la marque à appliquer un FAP en 2017, sur le 1,4 L TSI. Il sera suivi par Audi qui en fera de même sur le 2 L TFSI de l’A5. Le groupe Volkswagen a décidé d’adopter à grande échelle les filtres à particules sur toutes les motorisations TSI et TFSI à injection directe. Cette solution sera capable de retenir jusqu’à 90 % des particules fines.

Le FAP se déclinera ensuite sur d’autres modèles et d’autres générations de moteurs. D’ici à 2022, jusqu’à sept millions de véhicules du groupe Volkswagen pourraient ainsi bénéficier chaque année de cette technologie », indique-t-on à Wolfsburg.

Ce choix est assez logique. L’institut T&E avait mesuré que les moteurs essence à injection directe de nouvelle génération rejetaient 10 fois plus de particules que les Diesel filtrés.

Articles les plus populaires

Shares