A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Garage du Moulin à Grigny (91) : au nom du père

 Yves et Franck Olivier perpétuent la bonne réputation du Garage du Moulin dans l’Essonne, l’un des plus gros agents Ford de France, en mémoire de leur père.

Dans cette affaire familiale, crée en 1977, certains clients qui suivent les Olivier depuis le début se souviennent encore du père, Yvon, un forçat du travail qui enchaînait les horaires de 7h du matin à 20h, 6 jours sur 7 et par tous les temps, « ronchon mais serviable » et qui a transmis à ses fils l’honnêteté. Il a disparu depuis un an, mais son souvenir est encore très vif. « C’est lui qui a créé l’entreprise*, souligne Franck l’un de ses fistons, en charge du commercial (vente de VN et de VO), et on lui doit une fière chandelle« . Le Garage du Moulin (du nom d’un moulin tout proche, à Viry-Châtillon), reste un business familial avec la maman, toujours en charge de la gestion, le gérant Yves, le fils en charge de la mécanique et de la carrosserie, et l’autre fils qui a rejoint l’entreprise il y a 10 ans. Franck, qui n’a « jamais changé un roue de sa vie« , travaillait avant pour la SNECMA au contrôle qualité et a profité d’un concours de circonstances pour se lancer dans la vente de voitures. Une activité qui lui plaît toujours, même si le métier est devenu plus « difficile« , avec des marges réduites. Il est en tout cas satisfait de vendre des Ford, « au rapport qualité-prix incomparable« .

Pour sa part, Yves – l’homme pressé (toujours en train de courir dans l’atelier) – constate que la réparation devient de plus en plus pointue. Il faut aujourd’hui des compétences en mécanique, mais aussi en électronique et en hydraulique. « L’évolution est très rapide« , reconnaît Yves Olivier. Et, ici comme ailleurs, c’est difficile de trouver des jeunes motivés et qualifiés, même si le Garage du Moulin a une « bonne équipe« . L’établissement fait de la vente, de l’entretien, de la carrosserie et même de la réparation de véhicules anciens pour certains clients, la priorité restant toutefois la clientèle locale, constituée à la fois de particuliers et d’entreprises. Comme son père, Yves Olivier ne compte pas ses heures au garage. Précisons que  ce passionné de mécanique a une bien belle auto : une Ford Focus RS Le Mans. Il n’y en a que 5 au monde et l’un de ces exemplaires, de couleur rouge et avec des bandes blanches, stationne devant le garage.

Chez les Olivier, on a une belle philosophie. Celle de vouloir satisfaire le client d’abord, en entretenant avec lui des relations de proximité. « On se sent vexé en cas de problème et mal à l’aise« , reconnaît Franck, pour qui le garage pratique des prestations de qualité et un « prix juste« . La relève semble déjà assurée avec le fils d’Yves, qui suit une formation en bac pro et qui commence à faire des stages (notamment chez Porsche). Or, la famille c’est important pour une entreprise d’une quinzaine de personnes où la confiance est justement l’un des principaux moteurs.

Son parcours (Yves Olivier) :

Yves Olivier a suivi un cursus classique, avec un CAP puis un BEP de mécanique. C’est un passionné, qui a travaillé avec son père, dès l’âge de 14 ans.

Pourquoi ils font bien leur travail :

« On essaie d’être serviable et de bien faire le travail, la finalité étant avant tout la qualité de la réparation  et du service après-vente » (Franck Olivier)

 

Ce qu’ils font en dehors du garage :

Du football (Franck Olivier)

* A la base, le Garage du Moulin est né dans une ancienne ferme, mais la famille Olivier a été expropriée par la mairie de Grigny qui voulait prolonger une route. L’affaire a dû déménager de 150m, ce qui a permis au passage de reconstruire des locaux appropriés. Cet épisode a laissé des traces, y compris sur un plan financier, même si la zone est finalement bien desservie aujourd’hui, grâce à la route de Corbeil. Par ailleurs, l’implantation en centre-ville est un réel atout pour le garage.

 

2 Commentaires

  1. inconu:

    une très bonne année

  2. inconu:

    pour moi vous resterais des garçons digne de votre grand père
    et de votre père dans la nécaniques

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares