A la une

  • Nouveauté technique

    Une carrosserie qui s’auto-répare chez Lamborghini

    -*+Lamborghini vient de dévoiler aux Etats-Unis un nouveau concept-car, la Terzo Millennio. Cette voiture de sport du futur, à propulsion électrique, a été imaginée en partenariat avec deux labos du […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Véhicules anciens : un business à développer

Même si les vieux véhicules sont dans le collimateur des pouvoirs publics pour cause de pollution, ils génèrent encore un fort capital de sympathie. Il suffit, pour s’en convaincre, de constater le succès de salons comme Epoqu’auto à Lyon (60 000 visiteurs, + 10 % par rapport à 2015) et de manifestations bien établies comme Rétromobile, Le Tour Auto et Le Mans Classic. Au-delà des collectionneurs fortunés, il existe aussi toute une clientèle qu’on appelle les « youngtimers ». Ce sont les propriétaires des voitures culte des années 70 à 90 (de la 205 GTI à l’Alpine A310, en passant par la Fuego). Ces passionnés souhaitent continuer à rouler dans leur auto et passent par des circuits spécialisés pour récupérer des pièces et assurer l’entretien.

i-classic_habillage

Certains acteurs ont flairé le bon filon. Ainsi, Groupauto a par exemple annoncé en avril dernier la création au sein de son réseau de réparateurs Top Garage le label Top Garage Classic dédié à l’entretien et la réparation de véhicules de collection. Les garages qui arborent ce panonceau disposent de savoir-faire particuliers, tels que la rectification de culasse permettant de donner une deuxième vie au moteur, ou encore la restauration de radiateurs.

bosch-illustration-bougie-retro

 

Plus récemment, Bosch a fait part du lancement de son offre Tradition et de la naissance un réseau dédié à ces véhicules, baptisé Bosch Classic Service. L’équipementier allemand dispose d’un catalogue de 60 000 pièces.

cnpa-epoquauto

La tendance n’a pas échappé non plus au CNPA, qu vient de créer une branche « véhicules historiques » venant s’ajouter aux 21 métiers qu’il représente déjà. Le développement de cette nouvelle branche métiers a été confié à Michel Loreille, spécialiste du monde de la collection et notamment président du Grand Prix de Tours. « En créant CNPA Véhicules Historiques, le CNPA souhaite défendre le patrimoine de la profession, en facilitant le quotidien des professionnels de ce secteur d’activité́. Il s’agit par exemple de travailler pour le développement de formations spécifiques à ces métiers », explique un communiqué de l’organisation professionnelle.

On estime à environ 600 000 le nombre de véhicules en France détenus par des passionnés. C’est une bonne affaire, car ils sont contraints à un entretien plus régulier que les autres véhicules (tous les ans ou tous les 5 000 km). Ce sont donc des clients que l’on reverra plus souvent dans les ateliers, à condition de leur offrir un service à la hauteur.

Articles les plus populaires

Shares