A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Ce qu’il faut retenir du Mondial de l’Auto sur un plan technique

Le Mondial de l’Automobile, c’est une grande fête qui a permis à 1,2 million de personnes de découvrir les nouveautés des constructeurs. Mais, au-delà des stars du Mondial (McLaren P1, Ferrari Berlinetta, Golf 7, Clio 4, DS3 cabriolet…), qu’y avait-il de nouveau dans les allées du parc des expositions de la Porte de Versailles ?

L’hybride plus que l’électrique

On attendait la Renault Zoé et quelques autres modèles (Smart Fortwo ED, Mercedes SLS AMG E-Cell, Exagon Furtive e-GT) et il y a eu aussi quelques concepts (DS3 Electrum chez Citroën avec deux moteurs électriques à l’avant). Mais, si la piste d’essais VE a intéressé le public, on dénombrait sur le salon bien plus de modèles hybrides, notamment chez BMW (Série 7 Active Hybrid), Kia (Optima), PSA (modèles Hybrid4). La tendance est à l’hybride rechargeable avec des modèles à venir (Volvo V60 D6 hybride diesel), ou présentés à l’état de concept (Audi Crosslane concept, BMW Active Tourer, Mitsubishi Outlander PHEV, Porsche Panamera Turismo Sport).

La recharge de demain

Sur son stand, Infiniti présentait la LE concept. Cette berline électrique pourra se recharger sans fil, grâce à l’induction.

Des autos plus légères

L’allègement est une priorité chez les constructeurs, encore plus quand il s’agit de véhicules électriques. BMW a présenté la carrosserie en PFRC (plastique renforcé par de la fibre de carbone) de sa future i3 100% électrique. La structure est à la fois plus légère et plus résistante.

Le compresseur électrique de Valeo

Suite au rachat du britannique CPT, Valeo est devenu un acteur majeur dans le domaine des compresseurs électriques. Ce produit a l’avantage d’être entraîné par un moteur électrique, qui passe de 0 à 70 000 tours par minute en seulement 350 millisecondes, au lieu d’être actionné par les gaz d’échappement. Il permet de donner un coup de boost immédiat, soit pour les petits moteurs (1 L ou moins), soit pour les plus gros. Ce système permet d’offrir une hybridation légère, ainsi que du pep’s pour la conduite. De plus, s’il est couplé à un système de récupération d’énergie de Valeo, le compresseur de suralimentation électrique permet une économie de carburant pouvant aller jusqu’à 20% sur le cycle normalisé européen.

L’hydrogène se montre

Autre surprise : certains exposants (Toyota, Nissan, Hyundai) présentaient des modèles avec pile à combustible. Ce système permet de transformer l’hydrogène gazeux en courant électrique et de ne rejeter que de la vapeur d’eau, avec une autonomie de 500 km. Les sorties sont prévues pour 2015 et même au-delà. On pouvait voir également sur le stand un Kangoo ZE avec prolongateur d’autonomie. Ce dernier, faisant appel à une pile à combustible d’origine SymbioFCell, double l’autonomie.

Une auto qui sent le gaz

Mercedes a présenté une version au gaz naturel de la Classe B. Un double plancher derrière la banquette arrière qui permet de loger trois réservoirs : un grand et deux petits. L’ensemble permet de stocker 125 litres de gaz (l’équivalent de 21 kg) pour une autonomie de 500 km. Un réservoir à essence de secours (12 litres) a été prévu.

Un pneu intelligent et même sans air chez Bridgestone

Du côté des pneus, Bridgestone a montré plusieurs concepts intéressants. Il y avait par exemple le pneu… sans air. Grâce à une structure unique de rayons à l’intérieur des flancs du pneu qui supportent le poids du véhicule, il n’est plus nécessaire de regonfler le pneu. Résultat : moins d’entretien et plus aucune crainte de crevaison. La structure à l’intérieur du pneu est en outre constituée de résine thermoplastique réutilisable. Dans la même logique de respect de l’environnement, le manufacturier japonais a aussi présenté un pneu concept avec uniquement des matériaux renouvelables. Un pneu bio en somme. Toujours chez Bridgestone, on pouvait aussi voir le pneu qui « lit » la route. Le système CAIS (Contact Area Information Sensing) fait appel à un capteur placé à l’intérieur de la bande de roulement et alimenté par un micro générateur. Il détecte les vibrations dans le pneu et transmet sans fil cette information à un équipement d’analyse qui se trouve dans la voiture. Le système CAIS classe ensuite l’état de la route en 7 catégories différentes (route sèche, route humide, route mouillée, neige fondante, neige fraîche, neige tassée, glace). Plus anecdotique, le pneu peint à la demande satisfera les amateurs de tuning.

La roue réinventée ?

Elle n’était pas présentée sur le stand de Bibendum, mais sur celui des pôles de compétitivité avec qui des recherches sont menées en commun. Concrètement, la Roue Motorisée de Michelin intègre en son sein le moteur électrique, le réducteur et le dispositif de freinage. Pilotée par une électronique adaptée, elle constitue donc une solution technique au service de la re-conception des véhicules (véhicules allégés, compacité et maximisation de l’espace dans l’habitacle, bus à plancher totalement plat …). Elle peut être utilisée en configuration avant ou arrière. La clef de la révolution technologique de cette roue motorisée se trouve dans la miniaturisation du moteur. Conçu par Michelin, il est le plus compact du marché. Sa puissance rapportée à sa masse est supérieure aux solutions proposées par la concurrence et constitue un atout clé pour la réduction des masses non suspendues.

BiLED : le phare de demain

Ce phare 100% LED a été développé par Valeo pour la nouvelle Ford Mondeo. Ce module, doté d’une lentille en verre organique, passe instantanément de la position code à pleins phares. En position code, la puissance électrique consommée n’est que de 26 watts. Dans un futur proche, ce module BiLED équipera d’autres véhicules haut de gamme et grand public chez différents constructeurs.

Les rétros disparaissent chez Porsche

Sur la Porsche Panamera Turismo Concept, il n’y avait pas de rétroviseurs conventionnels, mais deux caméras situées dans les sorties d’air latérales et dont les images s’affichent sur des écrans situés dans le cockpit.

Un airbag piéton chez Volvo

La V40 intègre un airbag piéton. Le système fonctionne de la façon suivante : des capteurs implantés dans le bouclier avant enregistrent le contact physique entre la voiture et le piéton. En cas de choc, l’extrémité arrière du capot se libère et se relève simultanément sous l’effet du déploiement de l’airbag. Le coussin gonflable recouvre alors la zone sous le capot relevé plus environ un tiers du pare-brise et le bas des montants. La combinaison du capot actif et de l’airbag contribuent à réduire la gravité des blessures occasionnées aux piétons.

La voiture connectée devient une réalité

Peugeot a profité du Mondial pour présenter ses Connect Apps. Avec une clé 3G, l’écran tactile de la 208 permet d’afficher des services basés sur Internet. Le service comprend une dizaine d’applications (trafic, météo, places de parking….) avec guidage inclus par GPS. Pour sa part, Renault était très attendu avec sa tablette R-Link prévue sur la Clio 4 et la Zoé. Mais, le produit est en retard. Le principe est un peu similaire (à la différence qu’une carte SIM est intégrée dans le terminal), il va même plus loin avec une logique de « Store » comme chez Apple. On a pu voir aussi que l’iPhone était devenu incontournable dans l’auto (App Radio chez Pioneer, kit de navigation chez Mercedes sur la Classe A). Enfin, Ford entend démocratiser la reconnaissance vocale dans l’habitacle avec le lancement du service SYNC sur plusieurs modèles (Focus, B-Max, C-Max). Au programme : connectivité, contrôle par la voix et appel d’urgence localisé en cas d’accident.

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares