A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

L’après-vente n’est pas oubliée au Mondial de l’Automobile

Si les visiteurs du salon de Paris sont avant tout venus voir les nouveautés et les concept cars, le Mondial de l’Automobile reste aussi le moyen pour les professionnels de l’automobile de communiquer sur leurs métiers et de faire passer des messages.

Le CNPA, le conseil national des professions de l’automobile, avec 21 métiers, a tenu à profiter de la visibilité que procure le Mondial pour rappeler l’importance du secteur dans l’économie française. En occupant près dʼun Français sur dix, soit 2,5 millions de personnes, lʼautomobile est le premier secteur dʼemploi privé de lʼhexagone. La distribution et les services représentent 100 000 entreprises (dont 90 % ont moins de 10 salariés) et 400 000 emplois – soit près du double des constructeurs et des équipementiers. Le Conseil National des Professions de l’Automobile rappelle également que l’automobile rapporte 40 milliards d’euros de taxes à l’Etat, avec un parc de 38 millions de véhicules.

Lors d’un point presse, le nouveau Président Francis Bartholomé a insisté sur la nécessité de prendre en compte le secteur aval, lors de l’élaboration des véhicules du futur. Les nouveaux modèles électriques et communicants auront toujours besoin d’être réparés, car rien ne garantit l’efficacité de leurs caractéristiques dans le temps. Or, ces métiers de l’aval ont perdu 30 000 emplois depuis 2008 et les faibles marges posent problème, dans un contexte d’espacement des révisions et de kilométrages en baisse du fait de la crise. Pour ne rien arranger, une forte pression est exercée par les assureurs sur les experts et les garages agréés pour baisser les prix. Une pression économique qui va à l’encontre du droit du consommateur à choisir son réparateur.

Mais, les services de lʼautomobile ne se limitent pas à lʼaprès-vente. On peut y ajouter les distributeurs, centres autos, stations-services, assisteurs, spécialistes de la garantie*, assureurs, financeurs, distributeurs stockistes, centres VHU agréés ou encore les loueurs. Il y a même de nouveaux entrants comme Google, Orange, Bolloré, Amazon, Oscaro, Ornikar et Blablacar…

Le CNPA souhaite faire évoluer les éco-systèmes, avec un cadre réglementaire stable, des objectifs précis de renouvellement du parc et des conditions de concurrence équitables pour adapter la filière aux mutations technologiques, en particulier avec l’essor de l’Internet. Une réflexion sera engagée sur tous ces points lors d’Etats Généraux de l’Automobile, prévus pour mars 2015.

La filière auto était représentée également par la FIEV. Lors d’une conférence de presse, le Président Claude Cham a évoqué l’activité des équipementiers en France. L’heure semble à la reprise avec une tendance à + 4 % sur le premier semestre qui devrait se confirmer sur l’année. Les 8,1 milliards d’euros enregistrés sur la période se décomposent en 6,9 Mds pour la première monte (+ 4,5 %) et 1,2 Md pour la rechange (+ 1,1 %). Alors que la production de voitures avait plongé de 11,6 % en France l’an dernier, avec 1,74 million, la prévision est de 1,8 M pour 2014 (+ 3,4 %). Toutefois, la FIEV note que cette prévision reste sensiblement éloignée du volume durable de 2,2 millions de véhicules par an, envisagé en 2009.

Les visiteurs du Mondial ont pu aussi se renseigner sur les métiers de l’automobile. L’ANFA dispose d’un large stand, où sont présentées les filières liées au commerce (dont les pièces de rechange et les accessoires), aux services, à la maintenance et la carrosserie. Autant d’activités matérialisées autour de véhicules en situation (auto et camion), et que l’on peut retrouver plus en détail sur le site http://www.metiersdelauto.com/ et dans une brochure disponible au salon. Selon l’ANFA, plus de 55 000 jeunes sont en formation, du CAP au Master. L’automobile est un secteur très riche et en perpétuelle évolution, où l’on peut se former en continu.

Les écoles ont également fait le déplacement au salon, dont le GARAC qui est l’école nationale des professions de l’automobile. L’établissement prépare notamment à la mécanique, l’électronique, la carrosserie, ainsi que les métiers liés au commerce.

Au détour des allées, on croise aussi des acteurs qui ont fait d’Internet leur fonds de commerce. Parmi eux, Oscaro.com, le célèbre site d’achat en ligne de pièces détachées. Le stand a fait l’événement en raison de la présence d’une DeLorean, la voiture qui tient le premier rôle dans la trilogie « Retour vers le futur ».

On notait aussi la présence d’Allopneus.com qui, tout en restant une place de marché  virtuelle, exposait de vrais pneus et une camionnette pour le montage à domicile. Comme quoi, il y aura toujours des professionnels de l’automobile pour réaliser des prestations.

*comme par exemple Cirano, qui communiquait au Mondial sur la garantie des VN et des VO.

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares