A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Etude Cetelem : l’entretien dans 10 ans

Dans le cadre d’une étude sur les évolutions des usages (location, autopartage, covoiturage), l’Observatoire Cetelem de l’Automobile a demandé à près de 5000 personnes de 8 pays d’Europe de donner leur vision à 10 ans. Voici ce qu’elles pensent par rapport à l’entretien.

Une voiture plus économique, écologique et appelée à être de plus en plus partagée : voici ce que souhaitent les consommateurs. Et pour l’entretien ? Dans dix ans, les deux tiers des personnes interrogées envisagent de souscrire un package « services d’entretien tout compris ». D’ailleurs, 4 % le font déjà aujourd’hui.  La facilité d’entretien est très recherchée par les Turcs (82 % à l’avenir souscriront peut-être à un package, 8 % le font déjà), les Portugais (79 % à l’avenir) et les Italiens (70 % à l’avenir, 5 % le font déjà).

Pièces détachées : de plus en plus par le Web

À la recherche du meilleur prix et pour réduire leurs coûts, les consommateurs utiliseront principalement Internet pour l’achat de pièces détachées pour leur véhicule. 59 % des Européens envisagent de le faire dans dix ans. Ils sont plus nombreux en Turquie (69 %), au Portugal (67 %), en Italie (64 %), en Allemagne et en France (62 %). Les Belges sont moins séduits par la formule puisqu’ils sont 65 % à refuser de le faire dans dix ans.

Buy & Fit : un attrait moins marqué

Le buy & fit (qui consiste à acheter soi-même au meilleur prix les pièces et à confier ensuite l’entretien du véhicule à un professionnel) apparaît comme la formule gagnante pour l’entretien et la réparation, car elle permet de concilier recherche du meilleur prix et facilité d’entretien. Ainsi, 52 % des Européens envisagent de pratiquer le buy & fit dans dix ans, et cette formule a déjà été adoptée par 8 % d’entre eux. La part est plus élevée en Turquie, en Italie et en France (10 %), et plus encore au Portugal (12 %). Les Belges sont bien plus réticents envers le buy & fit : 62 % d’entre eux n’imaginent pas y recourir personnellement dans dix ans.

La percée du Do-it-Yourself…

Concernant le volet « entretien/réparation » de leur véhicule, près d’un Européen sur deux est séduit par le Do-it-Yourself (DiY) qui consiste à réparer soi-même son véhicule. La formule DiY a les faveurs des Espagnols (59 %), des Français (56 %), des Italiens (58 %) et des Portugais (55 %) qui, dans l’ensemble, la pratiquent déjà davantage que leurs voisins européens. Les Allemands et les Belges envisagent moins de recourir au DiY, ainsi que les Britanniques, qui ont pourtant aujourd’hui un pourcentage d’adeptes (8 %) supérieur à la moyenne européenne.

…Et du self garage

La pratique de self-garage (qui consiste à disposer d’un poste de travail dans un garage professionnel et des conseils d’un garagiste pour entretenir soi-même son véhicule) intéresse 42 % des Européens. Cette formule économique, puisqu’elle permet de réduire la facture en réduisant les frais de main d’oeuvre, attire les Turcs (54 %), Italiens (48 %), Espagnols et Portugais (47 %). En revanche, le self-garage semble moins séduire les Belges (72 % n’envisagent pas recourir au self-garage dans dix ans) et les Allemands (67 %).

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares