A la une

  • Nouveauté technique

    Une carrosserie qui s’auto-répare chez Lamborghini

    -*+Lamborghini vient de dévoiler aux Etats-Unis un nouveau concept-car, la Terzo Millennio. Cette voiture de sport du futur, à propulsion électrique, a été imaginée en partenariat avec deux labos du […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Eco-entretien et dépollution habitacle : les solutions pour lutter contre la pollution de l’air

Alors que les médias se sont largement fait l’écho des pics de pollution et de la mise en place de la circulation alternée, ce qui permet au passage de diaboliser le diesel, on ne parle que rarement de l’entretien des véhicules. Or, il existe des solutions pour traiter le parc roulant.   

L’Eco-Entretien

Saluée par un Grand Prix de l’Innovation Automobile à Equip Auto, la démarche Eco-Entretien de la FEDA est une réponse adaptée aux enjeux de la pollution urbaine. Elle cible plus particulièrement les voitures et utilitaires diesel de 4 ans et plus, soit un volume de 18 millions de véhicules. Mais, elle peut aussi s’appliquer à des véhicules plus récents, amenés à circuler dans des conditions difficiles (petits trajets, arrêts fréquents, circulation encombrée….) en milieu urbain.

Fruit d’un travail de plusieurs années, mené avec le support de l’ADEME et de l’IFFSTAR, la démarche Eco-Entretien repose sur un partenariat avec les sociétés SPHERETEC et AIR.be Elle consiste en une mesure en moins de 4 minutes, en sortie d’échappement, de 5 gaz caractéristiques (CO, CO2, NO, HC, NOx). L’opération est réalisée sans démontage, à l’aide du système Easy Diag. Une fois les mesures effectuées, un logiciel spécifique fournit un rapport qui pointe les émissions polluantes excessives, cible les anomalies fonctionnelles du moteur et des organes de dépollution, et préconise les interventions de remise à niveau les plus pertinentes et économiques à faire pratiquer chez un professionnel. Par rapport à une valise diagnostic, qui peut rester « aveugle » en l’absence de code défaut, le système Easy Diag identifie le fonctionnement réel du moteur.

La démarche Eco Entretien, est en cours de déploiement dans les ateliers de tous les professionnels qui seront audités et labellisés par ECOCERT et porteront le logo. L’intervention se fera de manière volontaire, à la demande de l’automobiliste ou sera intégrée dans le cadre de forfaits ou d’entretiens courants des véhicules.  Il est à noter que l’initiative est encouragée par les pouvoirs publics. Elle a été citée dans le cadre du dernier Comité Interministériel sur la Qualité de l’Air (CIQA) en décembre 2013.

Les contrôles anti-pollution

Intégré dans le contrôle technique, le contrôle anti-pollution est proposé en tant que prestation par un certain nombre d’enseignes (AD, Bosch Car Service, Feu Vert, Point S) et bien sûr les garages de marques. D’autres spécialistes, tels Speedy et Norauto, vont jusqu’à diagnostiquer le filtre à particules et à recharger le système en additif. Mais, si l’on se focalise beaucoup sur la pollution extérieure, il ne faut pas oublier la pollution intérieure. Il a été démontré qu’un automobiliste dans sa voiture est 5 fois plus exposé au benzène et au dioxyde d’azote et 3 fois plus exposé aux particules fines que dans la rue ou dans son logement. C’est la raison pour laquelle les professionnels peuvent tenir un discours en faveur de la santé publique et proposer des prestations ayant trait au filtre d’habitacle et à la climatisation.

Les filtres d’habitacle : un business à fort potentiel

Aujourd’hui, sur 100 nouveaux véhicules vendus en Europe, 97 sont équipés de filtres d’habitacle de série, qu’ils disposent ou non de la climatisation. Ce développement va avoir une répercussion importante sur l’évolution du marché de la rechange. Les véhicules équipés de ce type de filtre représentent aujourd’hui 85 % de l’ensemble du parc automobile européen, une part qui ne peut qu’augmenter au cours des prochaines années. Selon le GIPA, il devrait se vendre 4,4 millions d’unités cette année. Précisons au passage qu’il y a deux types de filtres d’habitacle :

– les filtres à poussière et à pollen, qui arrêtent toutes les particules supérieures à 40 microns, y compris les bactéries, le pollen et les gaz d’échappement ;
– les filtres à charbon actif, qui sont constitués d’une couche à charbon actif, qui se situe entre deux couches de fibres non tissées, pour éliminer les odeurs et arrêter les particules.

Le remplacement du filtre à air d’habitacle ne nécessitant aucun outil particulier, il devrait faire l’objet d’un changement systématique lors de chaque révision annuelle des véhicules.  Il est même conseillé de le remplacer tous les 6 mois dans les grandes villes.

La dépollution habitacle

Midas a choisi d’aller plus loin. En exclusivité en France, l’enseigne propose dans  plus de 200 centres un pack dépollution de l’habitacle. L’offre se compose d’un filtre d’habitacle à charbon actif et d’une purification de l’air. Proposée dans le cadre de la révision, d’un forfait climatisation, ou en solo, la prestation est réalisée en atelier, grâce à un appareil portatif, mis au point par la société chilienne Airlife. De la taille d’une glacière, il se branche sur l’allume-cigare et ne nécessite que 20 mn pour débarrasser l’air intérieur d’un véhicule de ses germes pathogènes (à 99,99 %), ainsi que les odeurs indésirables (tabac, vomi, etc). L’appareil filtre l’air de la clim’, actionnée en mode recyclage. La technologie spécifique permet d’ioniser l’oxygène, sans pour autant le charger en ozone. Grâce à ce système, Midas rend un véhicule qui ne sent rien et dont les circuits de ventilation ne contiennent plus de bactéries. Une opération qu’il convient toutefois de renouveler, tous les 6 mois idéalement. Il reste encore à convaincre la clientèle, mais ce message pourrait porter. On dénombre déjà plusieurs centaines de garages équipés dans le monde, surtout en Amérique Latine (Chili, Guatemala, Pérou) et dans quelques pays d’Europe (Espagne, France et Suisse). 

L’enjeu

Si les constructeurs développent des véhicules de moins en moins polluants, avec par exemple la norme Euro 6 qui met l’essence et le diesel sur un plan d’égalité, l’effort doit avant tout porter sur le renouvellement du parc et son entretien. Ce sont en effet 36 millions de véhicules qui circulent chaque jour, avec un âge moyen de 8,3 ans pour plus de 100000 km, et qui pour près de 70 % ont un moteur diesel.

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares