A la une

  • Nouveauté technique

    Une carrosserie qui s’auto-répare chez Lamborghini

    -*+Lamborghini vient de dévoiler aux Etats-Unis un nouveau concept-car, la Terzo Millennio. Cette voiture de sport du futur, à propulsion électrique, a été imaginée en partenariat avec deux labos du […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Vers le garage numérique collaboratif ?

Un salon spécialisé, Paris Open Source Summit, qui se tenait cette semaine, a permis de faire le point sur la progression du logiciel libre. On a pu y voir notamment une Tesla X, avec de l’Open Source. Les adeptes de ce langage, basés sur Linux, souhaitent que les consommateur aient un accès numérique plus libre aux données.

Avec l’ajout de matériel Open Source et libre de droits (composants électroniques/capteurs) sur les zones névralgiques d’un véhicule, chacun pourrait en théorie « hacker » sa voiture, produire de nouvelles données et faire parler dans leur ensemble les données numériques proposées par les constructeurs. Ces nouvelles données (moteur, pneus avec mesures de pression, consommation) seraient accessibles, via une application mobile, et lisibles en temps réel par le conducteur.

Le monde de l’Open Source travaille à donner les clés au grand-public pour hacker leur véhicule, notamment via la mise en place de Hacker Spaces dédiés à l’automobile (Véhicule Research Lab), où le matériel serait disponible sous forme de consoles. Un premier espace de ce genre est actuellement en test sur la Base Aérienne d’Evreux (Eure). Les garages Norauto souhaitent également mettre ces consoles pratiques à disposition de leur clientèle, croient savoir les organisateurs de ce salon.

L’objectif est faire évoluer le garage auto vers un garage numérique à la pointe et accessible à tous. Des garages solidaires pourraient ainsi accueillir des automobilistes pour développer et améliorer leur véhicule.

Reste à voir quelle sera la réponse des constructeurs automobiles, qui cherchent à se prémunir contre le cyber piratage et n’accepteront probablement pas que l’on vienne « hacker » justement leurs capteurs.

 

Articles les plus populaires

Shares