A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Le patron de Point S opposé au travail le dimanche

Alors que la question de l’ouverture des magasins le dimanche revient dans l’actualité, opposant à nouveau certaines enseignes aux syndicats et à une partie de leurs salariés, Christophe Rollet, Directeur Général de Point S, réaffirme son opposition au travail dominical. Il avait exprimé ses doutes quant aux aspects positifs d’une telle législation en 2009, lors du vote de la loi Maillé.

Trois ans après, le Responsable de l’enseigne constate que ce texte, qui devait donner un cadre clair aux ouvertures dominicales, aboutit dans les faits à des disparités énormes. Les règles ne sont pas les mêmes selon les différentes branches de la distribution (bricolage, jardinage, ameublement) et diffèrent également selon les zones géographiques, générant au final des situations de concurrence déloyale complexes (l’un des exemples les plus frappants étant celui de Paris).

Pour Christophe Rollet, l’ouverture du dimanche ne doit en aucun cas devenir la règle générale, et ce pour plusieurs raisons. « Elle apporte peu de bénéfices pour les commerçants, aucun bénéfice pour l’emploi (les commerces préférant faire tourner leurs effectifs existants) et peu de bénéfices pour le salarié qui – surtout lorsque le travail est physique, comme c’est le cas dans l’entretien automobile – a besoin de repos pour être efficace ». De plus, Point S fait observer que la refiscalisation des heures supplémentaires a encore contribué à diminuer l’intérêt d’une ouverture dominicale, tant pour l’entreprise que pour les salariés.

En conclusion, « l’Etat doit proposer une loi qui permette une concurrence saine et non déloyale, et qui réponde aux attentes des enseignes mais aussi à celles de leurs salariés, et des consommateurs », estime Point S.

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares