A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Loi Macron : le moment n’est pas encore venu de libérer la pièce de carrosserie

Selon Autoactu.com, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron s’est opposé à la libéralisation du marché de la pièce de carrosserie, lors de l’examen au Sénat de son projet de loi sur la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques. Il n’a pas donné suite à des amendements qui portaient sur la levée de la protection des dessins et modèles pour les pièces visibles des véhicules, qui engendrerait une libéralisation du marché de la pièce de carrosserie.

Emmanuel Macron a estimé que « ce n’est peut-être pas le moment opportun » de libéraliser ce marché même si cela est « parfaitement légitime d’un point de vue consumériste ». « Nos équipementiers de rang 1 se portent bien et se sont internationalisés, alors que nos constructeurs ont subi la crise de plein fouet », a-t-il justifié. Et le ministre de souligner par ailleurs que « seize pays européens appliquent le même droit de la propriété intellectuelle que nous en la matière ; les États-Unis également ».

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares