A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Le poids-lourd devient lui aussi de plus en plus connecté

Un constructeur de camions comme Volvo compte aujourd’hui quelque 175 000 véhicules connectés sur les routes d’Europe. Plusieurs d’entre eux peuvent d’ores et déjà envoyer des informations de leurs besoins en entretien et certaines interventions peuvent même être gérées à distance. Mais ce n’est que le début.

« Dans les années à venir, par exemple, le véhicule pourra surveiller son propre état de fonctionnement en temps réel, ce qui contribuera à un entretien simplifié et plus rapide. Tout cela concourt à une productivité accrue pour toutes les parties prenantes : conducteurs, réparateurs agréés et sociétés de transport », prédit Hayder Wokil, directeur qualité & disponibilité chez Volvo Trucks.

À l’avenir, le véhicule facilitera également le planning du réparateur agréé en réservant lui-même ses interventions d’entretien selon ses besoins réels, ce qui permet de programmer le technicien approprié en fonction des travaux à réaliser et de commander les pièces en avance pour qu’elles soient disponibles le moment venu chez le Réparateur Agréé. Les réparations pourront être ainsi réalisées sur le lieu où se trouvera le véhicule et au moment opportun selon ses missions planifiées.

« L’entretien sera prévu de sorte à ne pas perturber l’exploitation : il sera programmé chez le réparateur agréé le plus proche au un moment où le véhicule ne sera pas mobilisé pour une mission, par exemple la nuit ou lorsque le conducteur prendra son repos légal. Grâce à la connectivité, le véhicule effectuera lui-même des réparations simples à distance », explique Hayder Wokil.

Un futur qui se déclinera aussi un jour ou l’autre dans l’automobile.

Articles les plus populaires

Shares