A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Encore des écarts de prix importants pour le contrôle technique

Le prix moyen du contrôle technique périodique en France est de 67,34 € pour les véhicules particuliers (essence et diesel confondus), selon l’étude* publiée par le comparateur de prix simplauto.com. Il est quasi-stable (+ 0,1 %) par rapport à 2014 (67,27 €). C’est une première, depuis la mise en place de ce baromètre.

En revanche, on constate toujours une forte disparité des prix, qui peuvent varier de près de 50 % pour une même prestation. Le tarif du contrôle va de 40 € pour le moins cher (dans la Loire et en Moselle) à 92,50 € pour le plus cher (en Île-de-France). Autre enseignement : c’est à Limoges que l’on constate les plus gros écarts de prix (27 €) entre le centre le plus cher et le moins cher, puis Marseille (26,50 €). À Paris, l’écart maximal est de 18,50 €.

Simplauto.com constate également que la transparence des prix reste encore un voeu pieux. Seuls Autosécurité et Securitest jouent la transparence totale sur leurs tarifs. Les autres réseaux (Dekra-Norisko, Autosur et Autovision), ne proposent que (très) partiellement les tarifs de leurs centres, et ce malgré les différentes refontes de leurs sites web respectifs ces derniers mois. Pour la troisième année consécutive, c’est Dekra-Norisko reste l’enseigne la plus chère, avec un prix moyen de 68,55 € pour les véhicules particuliers, soit 1,80 % plus cher que le prix moyen national. L’enseigne Autosur est quant à elle la moins chère, avec un prix moyen de 65,49 € (-4,67 % par rapport à Dekra-Norisko).

L’étude rappelle que le marché du contrôle technique représente aujourd’hui plus de 6215 centres, 5 grands réseaux et plus de 24 millions de contrôles techniques effectués en 2014 à travers la France. L’année a été est marquée par une hausse (+2,6 %) du nombre moyen de visites techniques périodiques par centre (3147 en moyenne en 2014, contre 3067 en 2013). Malgré une concurrence accrue (85 centres supplémentaires), les centres ont bénéficié de l’augmentation du nombre de visites techniques périodiques pour améliorer leur volume de contrôles par rapport à 2014.

*Menée auprès de 3200 centres.

Articles les plus populaires

Shares