A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Contrôle technique : quels constructeurs s’en sortent le mieux ?

Simplauto.com, le comparateur de prix du contrôle technique, a eu l’idée de réaliser une étude à partir des résultats publiés par l’UTAC sur l’année 2013. En excluant volontairement les marques de luxe (Aston Martin, Ferrari, Porsche), il s’est évertué à classer les constructeurs enregistrant le plus faible taux de contre-visites. C’est un trio japonais, avec  Lexus, Toyota et Daihatsu (qui font partie du même groupe), qui décroche le podium. Suivent Suzuki, Dacia, Jaguar, Kia, Smart, Lotus et Honda. Il y a de quoi être surpris, d’autant que les spécialistes du premium ne pointent qu’aux 11ème (Mercedes), 13ème (Audi) et 22ème (BMW) places. Volkswagen n’est pas à la fête non plus avec la 23ème place et deux fois plus de contre-visites que Toyota. Côté français, ce n’est pas très brillant avec Citroën 21ème, Peugeot 30ème et Renault 33ème. La marque au losange évite de peu la lanterne rouge, constituée du trio Fiat, Ssangyong et Lada (groupe Renault !). Le taux de contre-visite est de 8,06 % pour le premier, contre 37,5 %  pour le dernier.

1 commentaire

  1. Par contre, le coût d’entretien devrait être le moins cher pour les Renault et puis Peugeot et Citroen. Pour les japonaises, même la Toyota, trouver les bonnes pièces est un vrai galère!

Ajouter un commentaire

*
* (ne sera pas publié)

Articles les plus populaires

Shares