A la une

  • Actualités Equipements

    Carrosserie : un pistolet Supernova by Pininfarina

    -*+Si je vous dis Pininfarina, vous allez penser à des Ferrari, sans doute pas à un pistolet de peinture pour les carrossiers. Et pourtant, la marque Anest Iwata a fait […]

  • Actualités Réparation - Entretien

    Le nouveau livre vert de la carrosserie est arrivé

    -*+Gratuit et régulièrement actualisé, le Livre Vert du poste peinture de l’atelier carrosserie du SIPEV (Syndicat des Industries des Peintures, Enduits et Vernis) est devenu la référence pour généraliser les […]

  • Nouveauté technique

    Volvo lance la clé numérique

    -*+Des services sous forme d’abonnement Le XC40 est un nouveau SUV compact dans la gamme du constructeur d’origine suédoise. Il vient en dessous du XC90 et du XC60. Au-delà de […]

  • Actualités Réparation - Entretien

    Contrôle technique : ce qui va changer en 2019 et 2022

    -*+Un premier tour de vis en 2018 Vous le savez bien, en tant que professionnels de la réparation, le contrôle technique va évoluer en deux temps. Il y a d’abord […]

Arnaques au VO : la FNAA demande audience à Macron

Les résultats de l’enquête menée par la DGCCRF sur les arnaques au VO ont fait grand bruit. Il est vrai que l’image des professionnels de l’automobile en a pris un coup, avec près d’un revendeur sur deux pris en défaut. Il s’agissait soit de manquements mineurs (manque de transparence sur la provenance des véhicules), soit de fautes bien plus graves (compteurs trafiqués, vices cachés). Mais, cela n’a pas plus à la FNAA qui demande audience au ministre de l’Economie.

La Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile est outrée par « la communication inappropriée » qu’a choisie la direction de la répression des fraudes, « générant ainsi d’injustes et très préjudiciables amalgames dans l’esprit du grand public ». Cela avait été déjà le cas en septembre 2015, rappelle le syndicat, lors de la publication d’une précédente enquête sur l’entretien-réparation « sous une forme indûment spectaculaire et tronquée ».

La FNAA s’en était émue pour les mêmes raisons et pensait avoir été entendue, précise le communiqué..

« Au nom de l’ensemble des professionnels du commerce de véhicules d’occasion ainsi rendus injustement suspects aux yeux de l’opinion publique », la FNAA a donc décidé d’exiger une audience urgente au ministre de l’Economie, qui exerce une tutelle sur la DGCCRF, « pour que cette dernière soit dorénavant tenue à un devoir d’objectivité et d’exhaustivité dicté par son pouvoir d’investigation et de sanction ».

Articles les plus populaires

Shares