A la une

  • Nouveauté technique

    Un disque de frein anti particules chez Bosch

    -*+L’iPhone a révolutionné le smartphone. Bosch espère en faire de même pour le disque de frein, avec l’i-Disc. Mis au point par sa filiale Buderus Guss, ce disque réduit de […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Arnaques au VO : la FNAA demande audience à Macron

Les résultats de l’enquête menée par la DGCCRF sur les arnaques au VO ont fait grand bruit. Il est vrai que l’image des professionnels de l’automobile en a pris un coup, avec près d’un revendeur sur deux pris en défaut. Il s’agissait soit de manquements mineurs (manque de transparence sur la provenance des véhicules), soit de fautes bien plus graves (compteurs trafiqués, vices cachés). Mais, cela n’a pas plus à la FNAA qui demande audience au ministre de l’Economie.

La Fédération Nationale de l’Artisanat Automobile est outrée par « la communication inappropriée » qu’a choisie la direction de la répression des fraudes, « générant ainsi d’injustes et très préjudiciables amalgames dans l’esprit du grand public ». Cela avait été déjà le cas en septembre 2015, rappelle le syndicat, lors de la publication d’une précédente enquête sur l’entretien-réparation « sous une forme indûment spectaculaire et tronquée ».

La FNAA s’en était émue pour les mêmes raisons et pensait avoir été entendue, précise le communiqué..

« Au nom de l’ensemble des professionnels du commerce de véhicules d’occasion ainsi rendus injustement suspects aux yeux de l’opinion publique », la FNAA a donc décidé d’exiger une audience urgente au ministre de l’Economie, qui exerce une tutelle sur la DGCCRF, « pour que cette dernière soit dorénavant tenue à un devoir d’objectivité et d’exhaustivité dicté par son pouvoir d’investigation et de sanction ».

Articles les plus populaires

Shares