A la une

  • Nouveauté technique

    Une carrosserie qui s’auto-répare chez Lamborghini

    -*+Lamborghini vient de dévoiler aux Etats-Unis un nouveau concept-car, la Terzo Millennio. Cette voiture de sport du futur, à propulsion électrique, a été imaginée en partenariat avec deux labos du […]

  • Services

    Carte grise en ligne : déjà un business

    -*+A partir d’aujourd’hui, toutes les démarches pour un certificat d’immatriculation (VN, VO, perte, changement d’adresse) se feront en ligne et non plus aux guichets des préfectures. L’administration conseille de créer un […]

  • Services

    Allo Joe : des mécaniciens à domicile

    -*+Vous êtes mécanicien indépendant et vous cherchez à augmenter vos revenus ? Vous serez peut-être intéressé par la start-up Allo Joe. Elle a mis en place dans la région nantaise une […]

  • Actualités Equipements

    Bosch se lance dans la calibration de caméras pour ADAS

    -*+Afin d’aider les réparateurs à traiter les véhicules équipé d’aides à la conduite, le groupe a conçu une gamme complète d’outils performants pour un contrôle et une calibration précise et rapide […]

Adaptateur OBD : attention aux failles de sécurité

On ne l’apprend que maintenant mais, en février dernier, l’expert israélien Argus Cyber Security a découvert que l’adaptateur de Bosch qui se branche sur la prise OBD présentait une faille de sécurité. Et une faille importante, puisqu’il était potentiellement possible de prendre le contrôle de la voiture par une simple connexion Bluetooth. Les chercheurs d’Argus ont réussi à forcer l’accès du Drivelog Connect, un système que l’on trouve surtout en Allemagne. C’est en obtenant le code d’authentification (un code PIN) entre l’adaptateur et le smartphone qu’ils ont pu contourner le filtre de sécurité et envoyer des messages erronés au réseau CAN, accédant aux fonctions critiques du véhicule à travers les boîtiers électroniques. Ils ont été en mesure d’arrêter à distance une voiture en mouvement.

Bien sûr, Bosch en a été informé immédiatement et a renforcé depuis la sécurité de son adaptateur.

On se rappelle que le produit d’un autre fabricant d’adaptateurs Bluetooth, le français Mobile Devices, a été la cible de hackers aux Etats-Unis. Ils avaient réussi à prendre le contrôle d’un véhicule en envoyant un SMS infecté. Là encore, c’étaient des spécialistes de la sécurité informatique qui avaient profité d’une faille et qui ont pu contribuer à améliorer la fiabilité du système. Mais demain, peut-être que de vrais hackers seront de la partie.

Alors que de plus en plus d’acteurs veulent se positionner sur ce marché (dernièrement TomTom, qui a sorti le Curfer), il convient d’être prudent. Ce qui est vendu comme un élément permettant de rendre le véhicule connecté, et de pouvoir ainsi mieux connaître son état de santé et améliorer la conduite, le rend aussi plus vulnérable.

Articles les plus populaires

Shares